Portrait photographe professionnel

Photographe professionnel: en quoi cela consiste?

Introduction : Qu’est-ce qu’un photographe professionnel ?

Un photographe professionnel est quelqu’un qui prend des photos pour gagner sa vie. Ils peuvent travailler dans une variété de domaines, tels que la photographie de mariage, la photographie de portrait ou la photographie de mode. Les photographes professionnels ont généralement une connaissance approfondie des aspects techniques de la photographie, et ils sont capables d’exécuter leur vision tout en travaillant dans les limites d’un budget et d’un délai.

Bien que n’importe qui puisse prendre une photo avec un appareil photo, il faut des compétences et de l’expérience pour être un photographe professionnel. Un photographe professionnel sait comment utiliser la lumière et la composition pour créer des images époustouflantes. Ils ont également un sens aigu du détail et sont capables de capturer des moments fugaces que d’autres pourraient manquer. En plus d’avoir des compétences techniques, les photographes professionnels doivent également être doués pour communiquer avec les gens. Ils doivent être capables de mettre leurs sujets à l’aise et de les diriger afin d’obtenir les meilleurs résultats.

Portrait photographe professionnel

Que fait concrètement photographe professionnel dans le cadre d’une séance?

Si on prend le parcours classique d’un client de photographe, on se rend rapidement compte des talents qu’un photographe doit avoir ainsi que de l’ensemble des tâches à accomplir.

Promotion

Il est nécessaire tout d’abord de pouvoir présenter son travail afin d’obtenir de nouveaux mandats. Cette présentation peut se faire de nombreuses manières. La plus traditionnelle est d’avoir un portfolio imprimé et sa version moderne est d’avoir ce même portfolio directement sur un site web. Un portfolio est une collection des meilleurs travaux d’un photographe qui démontre son style et ses capacités. Un bon portfolio contiendra une variété de références qui montrent la maîtrise de son art. Il est autant possible d’avoir des travaux variés que très similaires, cependant ceux-ci doivent montrer une cohérence et un style propre. Il est également fréquent de maintenir une présence sur le médias sociaux, tels qu’Instagram, Facebook, etc. Finalement, il doit pouvoir faire de le représentation et se mettre en avant quand il le peut.

Offre

Le photographe professionnel doit également pouvoir établir des offres selon les impératifs des clients. A mon avis, celles-ci doivent être claires et facilement compréhensibles. Dans chaque offre, il est nécessaire d’indiquer quels sont les utilisations possibles, les formats demandés, le nombre de photos, leur type, ainsi que le niveau de retouche nécessaires pour chacune. Le photographe professionnel doit également pouvoir défendre chaque poste de dépense auprès de son prospect ou client si celui-ci le demande. (D’où la nécessité de bien structurer l’offre)

Une fois l’offre envoyée, celle-ci doit être suivie jusqu’à l’acceptation ou le refus de celle-ci. Il est donc nécessaire d’être très bien organisé pour ne rien oublier. Avec le temps et l’expérience, on sait quels sont les offres qui seront transformés en séances et lesquelles tomberont à l’eau mais ce n’est pas pour autant qu’il ne faut pas suivre l’ensemble des offres.

Préparation

Une fois l’offre acceptée, vient la préparation de la séance. Tous les détails sont passés en revue. Suivant l’étendue du projet, un moodboarding peut être mis en place. Il s’agit d’une mise en commun des inspirations visuelles dans un seul document. Il peut s’agir d’une recherche de la part du photographe, du client ou des deux afin de coller au plus près à l’image finale dont le client a besoin. Dans le cas d’un travail avec une agence ou un directeur artistique, il ou elle s’en occupe généralement. Le photographe communiquera également régulièrement avec le client afin de le préparer au mieux à la séance, afin que tout se passe bien le moment venu.

Avant la séance, le photographe organisera l’ensemble du matériel nécessaire et au besoin louera celui manquant. Il testera chaque appareil pour que tout soit en ordre de marche et veillera à la redondance de celui-ci. Il s’assurera également que les lieux choisis seront disponibles pour la date convenu et que les permis éventuels auront été obtenus. Il coordonnera également chaque personne qui doit être présente sur le lieu de shooting, qu’il s’agisse d’assistants, de maquilleurs, de coiffeurs, de graphistes, etc. Dans le milieu du cinéma, on parle de ce rôle comme étant celui de réalisateur, nom plus évocateur pour de nombreuses personnes.

Durant un shooting

Lors du shooting, le photographe sera en charge des prises de vues et se référera à la liste des images à réaliser pour la journée ainsi qu’au moodboard afin de toujours rester dans le style demandé. Il est courant que le photographe s’occupe de la lumière directement, parfois avec l’aide d’assistant(s). Il est également fréquent que le photographe discute directement avec le client au cours de la séance afin de s’assurer que tout est en ordre pour chaque image. En effet, il est nettement plus simple de refaire une prise de vue sur le moment que de devoir faire revenir l’ensemble des personnes ultérieurement ou de devoir reprendre une image à l’aide d’un logiciel de retouche.

Après la séance

Après la séance, le photographe s’assurera que l’entier des photographies est en lieu sûr et en plusieurs copies afin de ne perdre aucune donnée s’il devait y avoir un problème. Suivant le projet et les habitudes du photographe, les images seront soit traitées par le photographe directement ou par un retoucheur professionnel. Une fois celles-ci terminées et confirmées par le client, elles seront livrées dans le format choisi, généralement numérique. Cette livraison peut être également envoyée directement au graphiste ou webmaster pour une intégration plus rapide. Normalement, après ce stade, le photographe n’intervient plus mais se tient disponible au besoin, dans une optique de service après vente.

C’est normalement à ce stade que la facturation est finalisée et envoyée au client pour versement. Dans le cas de projets sur une longue période, il est souvent préférable de facturer suivant le travail déjà effectué à intervalle régulier. C’est également ce qu’il s’est passé lors du Covid où certains projets ont été mis sur pause. On espère que ceci n’arrivera plus mais on n’est jamais trop prudent.

Les activités annexes du photographe professionnel

Le photographe doit également s’occuper ou déléguer un certain nombre de tâches qui plaisent ou non, parmi lesquelles:

-La comptabilité. Avec la tenue à jour de l’ensemble des comptes. En fonction des revenues, la comptabilité sera plus ou moins complexe et peut être laissée à un comptable pour limiter les risques d’erreurs, spécialement avec la TVA. La réconciliation des comptes est cependant de plus en plus simple avec les outils internet/mobile ainsi que les cartes de débit ou crédit dédiés à l’activité qui s’intègrent directement dans le logiciel de comptabilité.

-Le maintient de l’ensemble des outils internet. Typiquement le site web. Certains photographes utilisent des sites prêts à l’emploi, d’autres vont utiliser des sites plus personnalisés mais également plus complexe à mettre en oeuvre. Parfois, il est préférable de ne pas y passer trop de temps car il est possible de l’investir plus efficacement dans d’autres domaines.

-Une veille de la concurrence. Savoir environ ce que les concurrents font ou ne font pas permet de se positionner efficacement.

-Une veille de la technologie. Il est nécessaire de connaître les évolutions du matériel et comment l’exploiter au mieux. Il faut cependant garder à l’esprit que cette veille doit être rapide pour non seulement ne pas y perdre trop de temps mais surtout pour ne pas sombrer dans les arguments marketings poussant à l’achat. Pour tout achat, les questions du besoin et du retour sur investissement doivent être prises en compte

-Une veille des tendances. Un style de photo peut devenir très en vogue en relativement peu de temps et rapporter de nouveaux clients. Dans mon cas, je préfère garder cette veille au minimum pour me concentrer sur mon style plutôt que sur une approche plus opportuniste.

-La fabrication régulière de contenu, sous la forme de photos mais également de texte, de vidéos, etc

-Une formation continue afin de toujours s’entraîner et s’améliorer. Aucun photographe n’a fini d’apprendre et de se perfectionner. Le jour où je n’ai plus rien à apprendre en photographie, je pourrai revendre mon matériel et trouver un autre travail.

Conclusion

Comme vous pouvez le voir, le photographe professionnel doit en réalité faire bien plus que de la photographie et celle-ci n’occupe en réalité qu’une petite partie de son activité. La réalisation d’une image requiert de nombreuses étapes et une coordination avec le client, avec lequel il faut s’assurer que l’on parle le même language. La préparation pour la séance est critique afin que l’entier de la réalisation se déroule correctement. Finalement, les activités du photographe englobent également un certain nombre d’activités qu’il est facile d’oublier et qui surprennent souvent les jeunes photographes par leu nombre et leur caractère chronophage.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.