Protection des données et photographie

Protection des données et photographie

La photographie de personne a toujours une influence sur les personnes photographiées non seulement au moment de la séance mais également plus tard. En tant que photographe, il est également de notre devoir de conseiller correctement nos clients concernant leurs droit et leurs devoirs à l’égard de leur personnel. Mais il peut aussi être important de rappeler que toute image partagée sur internet peut également poser un certain nombre de questions.

Gardez en tête qu’il ne s’agit pas d’un article rédigé par un légiste et que si vous devez faire un contrat pour une utilisation intensive de l’image d’une personne, il faudra vous renseigner auprès d’experts en la matière. L’ensemble de l’information qui se trouve dans cet article est là uniquement à titre indicatif.

Droit d’utilisation d’une photographie et droit à l’image

La photographie d’une personne est soumise autant au droit sur les oeuvres d’art que sur le droit à l’image. Concernant le droit sur les oeuvres d’art, il faut savoir que le photographe est toujours le créateur et qu’il n’est pas possible de le spolier de la paternité de son oeuvre. Il lui est cependant possible de vous autoriser à utiliser son oeuvre pour une durée déterminée ou non et pour un usage spécifique en fonction de vos besoins et de votre budget.

Il est nécessaire également de prendre en compte le droit à l’image des personnes qui apparaissent sur une photo. Il se trouve que toute personne qui apparaît sur une photo peut demander de faire supprimer cette photo. C’est la raison pour laquelle il est préférable de faire signer un contrat aux personnes que vous souhaitez mettre sur votre site internet. Prévoyez de le faire avant la séance pour ne pas avoir de refus sur le moment. Vous pourriez avoir également des tensions qui pourraient rendre la séance plus compliquée que nécessaire.

Si vous organisez un événement et que vous souhaitez avoir une couverture photographique ou vidéo de celui-ci, pensez à le communiquer en avance à vos invités. Il est probable que certains convives ne veulent tout de même pas avoir leur image prise. Si vous communiquez en amont, vous pourrez simplement leur dire qu’un simple mot au photographe leur évitera d’apparaître dans la sélection finale. Concernant les événements, il faut savoir que si les photographes ou vidéastes sont clairement visibles et montre également clairement qu’ils font des images de personnes, alors on peut considérer qu’il y a un accord implicite des personnes présentes. Ceci se limite naturellement à des images qui sont à leur avantage.

Problèmes juridiques

Dans le cas où des personnes apparaissent contre leur grès sur des images, il pourrait y avoir un litige. Dans le cas d’un site web, la résolution est généralement simple en enlevant la ou les photos en question. Mais dans le cas de supports publicitaires ou imprimés, on peut vite se retrouver dans des cas autrement plus complexe. Une personne pourrait ainsi demander une compensation financière. Par exemple, pour utilisation indue de son image mais également sous la forme de pourcentage du budget de la campagne publicitaire.

Prenez particulièrement garde à l’utilisation de photos d’enfant. Typiquement si vous organisez une fête d’entreprise avec les enfants du personnel, je vous déconseille de faire appel à un photographe. Laissez plutôt les participants prendre des photos de leur propre initiative. Vous pouvez même indiquer dans votre invitation que vous préférez qu’aucune photo ne soit prise pour éviter tout problème avec les enfants et leurs parents. Dans mon cas de jeune papa, je refuse systématiquement que mes enfants apparaissent sur des photos sur internet.

Règle d’internet

La règle la plus basique sur internet est que tout ce qui apparaît une fois sur internet est gardée à jamais. En réalité, il est possible de supprimer une image d’internet, mais c’est une procédure tellement longue qu’il est vraiment préférable de ne pas poster l’image en premier lieu.

Protection des données

A l’heure de l’intelligence artificielle, la photographie est une donnée particulièrement sensible. En effet, la plupart des algorithmes des réseaux sociaux arrivent à reconnaître le visage d’une personne en particulier. Il suffit donc d’une image pour donner de l’information sur ses activités personnelles et/ou professionnelles. Une photo de groupe ou postée en même temps qu’un ensemble permettra de vous relier à d’autres personnes. Souvent, ceci ne pose aucun soucis mais dans certains cas les conséquences peuvent être nettement plus problématiques. Il faut donc protéger les photos au sein de l’entreprise comme vous traiteriez des données confidentielles.

Vous avez ainsi deux choix avant de partager les images. Soit vous les gardez uniquement en interne en les protégeant par mot de passe ou accès local. Soit vous demandez l’autorisation pour chaque personne présente. Et c’est là qu’on se rend compte qu’en anticipant la question du photographe, vous évitez ce genre de problèmes.

Cas spécifiques

Dans certains cas, les images deviennent encore plus sensibles. On pense notamment aux images médicales qui doivent être protégées contre des cyber-attaques. Mais vous devez également penser à tout endroit où vous stockez vos images personnelles. Certains personnes prennent même en photo leurs codes d’accès. Tout ces cas dépassent largement le cadre de la photographie professionnelle, mais ils doivent être gardés à l’esprit pour ne pas se faire un jour piéger.

Pensez également que si vous transmettez vos photos par n’importe quel moyen, vous devez vous assurer que celles-ci soit envoyées par un système crypté de bout en bout. On pense par exemple à Swisstransfer pour les gros fichiers ou Signal pour les messageries mobiles.

Conclusion

La sécurité des données et l’accord de chaque partie forment la base pour avoir une protection de l’image efficace. Pensez à ne rien transmettre sans l’accord préalable des personnes photographiées.

Nous sommes dans un monde où la technologie avance rapidement. Ce qui semblait être de la science-fiction devient la réalité. Ceci est particulièrement vrai avec l’intelligence artificielle. Des choses comme les deep fake pourraient poser des soucis. Typiquement en permettant de se faire passer pour vous. Vos données qui pouvaient être sécurisées il n’y a pas si longtemps seront peut-être vulnérables dans un avenir proche. Ceci n’est pas pour vous faire peur, gardez juste une longueur d’avance sur ce sujet si sensible.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.