Nikon 85mm f/1.4 G

with 7 commentaires

La photographie en basse lumière oscille entre enfer et paradis. Pour les pires situations, seules des optiques ouvrants à f/1.4 permettront au photographe de survivre. Le 85mm f/1.4 G de Nikon sera un compagnon fidèle.

Aspect externe

Avant même de monter cet objectif sur le boîtier, un premier contact se crée. Aussi bien visuel que tactile.


Image du Nikon 85 f/1.4 G (Nikon.ch)

Au toucher, l’optique est dense (595g) et solide. Elle se tient bien en main avec un diamètre externe de 86.5mm (filtre de 77mm). L’extérieur est en polycarbonate légèrement texturé, qui apporte un confort supplémentaire en environnement froid, comparé au métal. La bague de mise au point est large et agréable à utiliser. Sa course est courte, avec seulement un quart de tour, de l’infini à sa mise au point minimale de 0.85m. Le pare-soleil se fixe facilement. Il permet de bien protéger la lentille frontale par sa taille.

L’aspect est plaisant. La lentille frontale est impressionnante, particulièrement quand l’iris est ouvert. L’iris en lui même contient neuf lames courbes. L’optique est, relativement, résistante à la poussière et à la pluie par sa tropicalisation.

Des poussières métalliques de très petite taille étaient (et le sont encore) présentes sur les éléments internes de mon optique dès l’achat. Ceci ne pose aucun problème à quelque niveau que ce soit, mais peut être déroutant.

Sur l’appareil

L’optique montée sur un D300/D700/D3 est bien équilibrée. Ce qui n’est pas le cas pour un D3100 par exemple.

Le viseur est très lumineux grâce à l’ouverture, mais sans verre de visée approprié la mise au point uniquement manuelle est difficile. Mieux vaut faire confiance à l’AF (autofocus).

Assez logiquement, l’AF est un peu lent, comme souvent sur les optiques à grande ouverture. Mais il a l’avantage d’être très précis, une fois réglé correctement avec les micro-ajustements du boîtier. (Disponible sur les D7000, D300, D700 et D3)

Les résultats

Une optique doit se juger aux résultats obtenus. Et, à mon sens, particulièrement aux résultats obtenus sur le terrain. C’est pourquoi vous verrez principalement du portrait et des photographies en basse lumière qui sont mes domaines de prédilections.

Le piqué de l’optique et le contraste sont déjà bons à f/1.4. Puis atteignent très rapidement des niveaux impressionnants en diaphragmant un peu. J’aime avoir ce rendu très détaillé, mais ceci peut vous être défavorable.

Nikon 85mm f/1.4 G à pleine ouverture (Zoom 100%)

Le 85mm à f/2

Nikon 85mm f/1.4 G à f/2

Même à f/16, les détails sont encore admirablement préservés:

Portrait à f/16

Nikon 85mm f/1.4 G à f/16

Le bokeh est bon à très bon, avec une réserve pour la zone de transition qui peut être un peu trop nerveuse. (Mais il s’agit d’un défaut assez récurrent du petit format)

Concert avec le Nikon 85mm f/1.4 GMusique dans la rue au 85mm à 1.4

Les aberrations chromatiques sont visibles mais peu dérangeantes à mon sens. La résistance au flare est très bonne comme vous pouvez le constater dans la photo suivante:

Aberrations chromatiques du Nikon 85mm/1.4 G

Flare et aberrations chromatiques à pleine ouverture

 

Le vignettage à pleine ouverture est important mais ne présente pas de problème pour mon utilisation. Dans la plupart des cas, je trouve même que ça apporte du charme aux photos. C’est à vous de déterminer si ceci peut vous posez soucis ou non.

Outre la qualité optique, une ouverture de f/1.4 vous permet des photos impossible autrement:

Photo de théâtre au 60e, 1.4 et 6400 ISO

Photo au 1/60e de seconde, f/1.4 et 6400 ISO

Conclusion

Ce 85mm f/1.4 est une optique très agréable à utiliser. Le poids et la taille sont pour moi idéaux. Les résultats optiques sont merveilleux à mon sens. Seule la zone de transition est peut-être un peu trop nerveuse. Mais il s’agit là d’un défaut récurrent du petit format. Cette optique est à l’aise aussi bien en portrait qu’en mode et en concert.

Il s’agit clairement de l’optique avec laquelle je fais le plus de photos. Vous pourrez voir d’autres exemples dans ces images: Portrait d’entreprise, Japan Impact 2013, Portrait de Bureau et la plupart des images sur ce site.

Cependant, gardez à l’esprit que mes besoins ne sont pas nécessairement les vôtres. Il existe bien d’autres alternatives si vous n’avez pas besoin du couple focale/ouverture/auto-focus de cette optique. (On pensera à Sigma, Zeiss et Samyang, ainsi qu’au très bon 85mm f/1.8 G de Nikon)

Ce test vous a été utile? Vous possédez déjà cette optique ou hésitez à l’acheter? Vous avez des remarques/questions/commentaires divers? Faites le savoir en laissant un commentaire!

Mise à jour: De nombreux tests montrent que le Sigma 85mm f/1.4 est presque aussi bon, pour un prix plus raisonnable. Je n’ai pas pu faire de test en situation réelle avec cette optique, mais j’ai eu l’occasion de l’avoir en main et de faire quelques essais rapides. La qualité de construction est légèrement moins bonne que sur le Nikon, en particulier la coque externe, que je trouve trop glissante. Le piqué est bon et l’auto-focus est un peu plus rapide que sur le Nikon.

7 réponses

  1. Igot
    | Répondre

    Bonjour,
    Je suis tenté par cet objectif, le prix refroidi l’envie, de plus un 85mm f1.8 est attendu pour avril au tiers du prix, alors est-ce cela vaut la peine d’attendre, la différence de qualité technique sera t’elle convaicante pour ce nouvel accouchement Nikonique?????

    • Gilles Nahon
      | Répondre

      Bonjour,
      Le prix est effectivement le problème majeur de cet objectif.
      Si vous vous posez la question entre le f/1.4 et le f/1.8, c’est que vous n’avez pas forcément besoin de l’ouverture de f/1.4, ni de la qualité de construction qui s’y rapporte.
      L’ancien 1.8 était déjà très bon sur presque tous les points à l’exception du bokeh, que je juge désastreux à pleine ouverture. Le nouveau semble avoir en partie résolu ce problème, mais je préfère attendre de l’essayer avant de le recommander.
      J’ai également entendu dire du bien du 85mm f/1.4 de Sigma. Par exemple Ryan Brenizer, photographe de marriage, qui en fait l’éloge.

    • Gilles Nahon
      | Répondre

      Photozone.de vient de publier le test du nouveau 85mm f/1.8 G de Nikon si jamais.

  2. Eric Duchene
    | Répondre

    J’ai les 3 zooms 2.8 de Nikon, le nouveau 50 mm 1,4.
    Et un vieux 105 mm f2 DC
    Je suis vraiment tenté par le 85 mm 1,4 pour les portraits, les photos d’objet, et surtout pour les portraits avec BOKEK car j’adore.
    J’ai un D300 ( que je n’utilise plus) , un D800 et je viens d’acheter le D750.
    A votre avis le 95 mm 1,4 est t’il le meilleur choix pour moi ?
    Merci pour votre retour
    Eric Duchene

    • Gilles Nahon
      | Répondre

      Bonjour,

      Le 85 f/1.4 est une optique intéressante. Cependant, vous avez déjà un 105mm qui, d’après mes souvenirs, est excellent pour du portrait. Si vous souhaitez faire de la photo d’objet, je vous conseille plutôt un objectif macro ou des bagues d’allonge pour votre 105mm (solution qui sera moins optimale mais plus économique), le 85mm ne pouvant pas mettre au point suffisamment proche la plupart du temps.

      Personnellement, j’utilise régulièrement les 50mm et 100mm de Zeiss aussi bien pour du portrait que pour de la photo d’objet, il faut juste s’habituer à la mise au point manuelle.

      J’espère avoir répondu à vos interrogations.

      Gilles Nahon

  3. EMERIAUD Philippe
    | Répondre

    Bonjour et merci pour ce test qui m’intéresse d’autant plus que vous utilisez également des optiques Zeiss. J’utilise exclusivement un Zeiss Planar T 85mm f/1.4 ZF monté sur boitier Nikon, actuellement un D810. Avec l’arrivée du Nikon D850 je m’apprête à changer de boitier et je m’interroge sur l’optique qui accompagne mon travail depuis près de 9 années. Je lorgne le Zeiss Milvus 85mm F1.4 ZF.2 tout en prospectant du côté de chez Nikon et de l’objectif que vous aviez testé ci-dessus. Mettons à part la différence de prix, que pensez vous des différences optiques de ces objectifs ? Mon souhait est de bénéficier de la plus grande finesse de détail dans l’image. Merci encore d’avoir ouvert cet espace d’échange.

    • Gilles Nahon
      | Répondre

      Bonjour, je n’ai pas eu la chance d’utiliser le nouveau Milvus 85, mais si j’en crois les tests, la qualité est prodigieuse.
      Personnellement j’utilise avec très grand plaisir le 100mm f/2 Makro qui a un rendu merveilleux. Il peut également s’agir d’une alternative intéressante, suivant vos besoins.
      Concernant les optiques Nikon, je m’en suis éloigné car je préfère de loin le rendu de couleur des Zeiss (Pour la peau qui semble plus réelle). Je garde le 85mm f/1.4 pour quand j’ai besoin d’autofocus et d’une très grande ouverture. Le 85mm f/1.8 semble aussi une optique intéressante pour un budget plus serré.

Répondre