Portraits en plein hiver à Lausanne

La photographie n’aime pas toujours le hasard. Vous décidez une date et une heure avec votre modèle. Et comme par « magie », le jour du shooting la température atteint des records. Mais dans les négatifs.

Ce n’est clairement pas ce qui va arrêter une séance ni baisser la bonne humeur. On décide de suivre les photos planifiées tout en essayant d’aller le plus vite possible pour ne pas avoir les pieds congelés. On s’arrête de temps à autre pour être au chaud, manger quelque chose et boire du thé presque brûlant. Puis on repart dans le froid et comme on n’a pas peur, on expérimente. Ceci à permis de donner cette dernière photo, dont je vous laisse seuls juges:

2 thoughts on “Portraits en plein hiver à Lausanne

  1. Comme quoi même lorsque tout est planifié… il reste toujours un élément « imprévisible ».
    C’est ce qui fait aussi le charme des métiers créatifs.

    • Le hasard peut être canalisé quand tout le reste est en place. Il faut parfois lui laisser une chance. (Pour être franc, on aurait apprécié un peu moins de hasard climatique ce jour là.)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>